Placement du torse et des épaules ( carabine )

 

Bien placer ses épaules et son torse permet d’éviter beaucoup d’erreurs sur l’axe horizontal.
Toute la difficulté consiste à retrouver le même placement à chaque tir, mais faut-il déjà avoir le bon placement.

 

Les conditions pour avoir un bon placement :

Comme pour la rétroversion du bassin, il vous faudra avoir de la souplesse.
Une ceinture abdominale solide permettra de bien tenir votre position. Les exercices de gainage sont encore très intéressants pour cela.
Notamment l’exercice de la planche abdominale. (En cliquant sur l’image vous aurez accès à d’autres variantes)

 

Exercice de gainage
Exercice de la planche abdominale

 

Les vêtements de tir pour le carabinier ne servent pas qu’à renforcer la stabilité en effet le pantalon effectue un maintien au niveau du dos, depuis son apparition et l’évolution des matériaux, les carabiniers se plaignant de douleurs sont de moins en moins nombreux. Cette amélioration était nécessaire au vu de l’entraînement toujours plus exigeant pour atteindre le haut niveau.

Le trépied va aussi contribuer à ce confort, il va permettre d’effectuer moins de mouvements lors du rechargement, le dos sera donc moins sollicité ce qui évitera la fatigue.

 

Le placement du torse :

Le placement du torse va être simple, l’objectif sera de libérer de l’espace pour permettre à la carabine de venir se placer dans l’axe de gravité de votre corps, comme vous pouvez le voir sur le schéma de gauche. Mais si votre dos et vos abdominaux ne sont pas assez musclés vous allez vous retrouver dans une position trop prononcée (voir schéma de droite) ce qui entraînera beaucoup plus de tension et cela n’est pas désirable pour votre santé.

 

Schéma position du torse
Schéma position du torse

 

Le placement des épaules :

Les épaules doivent être détendues et placées le plus possible dans l’axe de la cible. Une légère ouverture vers l’intérieur de la ligne d’épaule permettra d’aligner correctement la carabine avec la cible.

Attention ! La poignée de la carabine ne doit pas être en contact avec votre buste seule votre main est autorisée a la toucher.

 

Les étapes du placement :

La mise en place du haut du corps doit être effectuée après le placement et le verrouillage du bassin, celui-ci ne doit pas bouger, il va servir de socle à la construction de notre position. Une fois la carabine épaulée, le torse va être placé, puis les épaules vont venir orienter la carabine, enfin le coude sous la carabine va venir se poser sur la hanche le plus droit possible pour venir créé un empilement osseux.

Pour reprendre au mieux votre position, il va falloir bouger le moins possible entre chaque plomb d’où l’utilisation du trépied, (rappel du règlement celui-ci ne doit pas être plus haut que vos épaules lorsque vous êtes en position). Pour se faire vous devrez apprendre à reposer et à recharger votre carabine en bougeant le moins possible votre torse.

Il existe deux techniques la première consiste a recharger de la main gauche (pour les droitiers) pour ne pas avoir a désépauler et à lâcher la poignée. Cette technique peut être fatigante pour les débutants, le corps a tendance à s’engourdir dû au faible mouvement mais il est toujours possible de prévoir d’effectuer des pauses dans son match pour faire de fins mouvements et retrouver des sensations.

Voici un exemple en vidéo, tiré de la chaîne Youtube de l’ISSF, lors de la finale de la coupe du monde 2017 à New Delhi pour la carabine 10 mètres femme, on peut très bien voir qu’au cours des séries de tirs, peu d’entre elles bougent leur main droite pendant le rechargement. ( Vidéo de la finale dans son intégralité)

 

 

Regarder les vidéos de l’ISSF est très intéressant pour analyser les comportements des tireurs de haut niveau, il faudra cependant rester méfiant, ce n’est pas parce qu’ils utilisent une certaine méthode que celle-ci sera adapté a vous, malgré cela il faut rester bon sceptique et ne pas hésiter à essayer si vous pensez qu’elle peut vous être profitable.

Le Kenyan Julius YEGO a notamment gagné les jeux africains, au lancer de javelot sans entraîneur mais s’inspirant de technique d’autres lanceurs qu’il a pu voir sur Internet.

La deuxième manière pour recharger en réduisant ses mouvements consiste à ne pas reposer la carabine entre deux tirs, cette technique demande une excellente condition physique pour pouvoir être exécutée. Voici un exemple tiré de la chaîne Youtube de Heinz REINKEMEIER où l’on peut voir le tireur Niccolò CAMPRIANI recharger de cette manière lors d’un défi. (Voir la vidéo dans son intégralité)

 

 

Exercices d’entraînements:

Pour finir voici quelques exercices d’entraînement

  • Prendre le temps de vérifier avant chaque tir les sensations du torse et si besoin se remettre en place
  • S’entraîner à tirer en réduisant le plus possible ses mouvements lors du rechargement
  • S’entraîner devant un miroir a prendre la bonne position

 

 

, , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *