Le placement des pieds (carabine)

Pour commencer nous allons un peu mieux définir le rôle de nos pieds, concrètement a quoi servent-ils ?

  1. Ils ont pour rôle premier de supporter le poids de notre corps et de lutter contre la graviter.
  2. Ils vont permettre au corps de s’adapter aux irrégularités du sol.
  3. Ils vont maintenir notre équilibre.

D’ailleurs pour maintenir notre équilibre debout, les pieds utilisent de nombreux capteurs qui envoient à notre cerveau des informations concernant les pressions ressenties sur les différents endroits de la voûte plantaire. En s’associant à l’oreille interne, le cerveau décide de faire agir nos pieds en opposition du mouvement de déséquilibre pour retrouver cet équilibre.

En travaillant ce réflexe sensitif il est possible de l’améliorer et d’améliorer son équilibre. Un excellent accessoire pour s’exercer va être le plateau de Freeman.

 

Plateau de freeman en utilisation

 

Avoir une bonne position équilibrée réduira grandement les sollicitations musculaires et permettra aussi d’éviter une fatigue des jambes accrue, dû à de trop nombreuses interventions musculaire pour maintenir notre équilibre.

Introduction faite, entrons dans le vif du sujet !

 

Les chaussures :

Idéalement posséder des chaussures de tir, elles permettent un meilleur maintien de l’ensemble pied/cheville. Cela n’est pas indispensable et certain tireur seront même plus a l’aise pieds nus ! Mais cela n’est pas autorisé par le règlement.

 

Chaussure de tir de la marque CORAMI

 

Les lacets des chaussures devront être légèrement lâches, ce qui laissera de la place aux pieds pour « s’écraser ». En effet lorsque le pied se pose sur le sol il s’étire, ne pas trop le contraindre lui permettra de couvrir sa surface maximum et d’utiliser tout son potentiel.

La semelle doit être la plus plate possible pour utiliser au mieux notre système naturel d’équilibre. L’avis d’un orthopédiste peut être intéressant, en effet des semelles thermoformées peuvent corriger les mauvaises postures et permettre d’améliorer sa stabilité.

Si votre podologue vous diagnostique un besoin de semelles, il vous en faudra probablement deux paires, une pour le tir et une pour la vie de tous les jours, en effet ces semelles ne relève pas des mêmes besoins, une paire sera orientée statique et l’autre dynamique.

Les chaussettes :

Des chaussettes avec le maximum de fibres naturelles sont à privilégier pour réduire la transpiration.
Elles peuvent être de compression ce qui favorisera la circulation du sang dans les jambes.

 

Exemple de chaussette à compression

 

La position des pieds :

En tant qu’être humain nous sommes tous différents, nous avons chacun un squelette particulier ainsi qu’une musculature différente. De pars cela il n’y a pas réponse véridique à la position des pieds, mais il y a de grandes lignes, à respecter qui vont vous guider pour atteindre un bon placement.

La position idéale des jambes dépend du bassin, le placement des pieds doit permettre au bassin de rester aligner dans l’axe de la cible sans tension.

À partir de maintenant nous allons considérer que vous êtes droitiers il faudra donc inverser les pieds pour les tireurs gauchers.

1-Votre pied gauche doit être perpendiculaire à l’axe de la cible et centré.

C’est peut-être le point le plus important sur la position des pieds.

2- La jambe gauche devrait être la plus droite possible pour permettre de reposer le maximum de poids sur l’empilement de votre squelette.

Cela aura aussi pour conséquence de libérer votre bassin et accueillir votre coude gauche.

3-L’espacement des pieds est très variable d’un individu à l’autre. Pour prendre une base de référence, la largeur des épaules fait bien l’affaire au début, mais il va falloir étoffer un peu cela.

Exemple :

Prenons une largeur d’épaule de 50 cm et plaçons nos pieds :

 

Placement des pieds de la largeur des épaules

 

Mais il se peut que nous ne soyons pas à notre écartement optimum, nous allons donc essayer 52 cm, puis 54 cm…
Au bout d’un moment, nous serons mal à l’aise avec un écartement trop grand pour nous (ex: 58 cm)

Le fait d’ouvrir cet écart au maximum va nous permettre de rabaisser le centre de gravité et de gagner en stabilité. Mais un écart important à pour revers d’accentuer les tensions sur les chevilles et crée de l’inconfort voir des douleurs.

Nous savons donc que notre écart idéal va êtres compris entre 50 cm et 56 cm. mais cette fourchette est trop importante !
Sur les entraînements suivant nous allons continuer à faire des tests A-B pour resserrer cette fourchette.

Entre 50 cm et 52 cm – > 52 cm sera préféré
Entre 54 cm et 56 cm – > 56 cm sera préféré

Eh bien nous allons toujours choisir le plus grand écart lors de nos test et donc retenir 56 cm (+/- 2 cm).

L’utilisation d’un mètre au sol ainsi que la mesure constitue un repère pour l’écartement mais ne doit pas être considérée comme figé. Il se peut que notre écartement de 56 cm soit optimum le soir lorsque nous sommes tassés ! Mais que le matin 54 cm permettent de meilleures sensations.

D’ailleurs certain tireur n’utilise aucun repère et prenne un écartement naturel à chaque fois.

Il faudra mettre cette mesure à l’épreuve du temps et des matchs, il peut qu’avec du temps vous vous rendiez compte que vous devez réduire ou augmenter votre écartement.

 

Le pied droit lui va avoir plus de liberté de mouvement que le pied gauche.

3 actions vont être possibles avec lui :

  • La rotation : cela va influer sur la position de la hanche ,la répartition du poids sur le pied droit, et les tensions dans la jambe.
  • Avancer ou reculer : permet de régler la hanche pour la mettre dans l’axe de la cible
  • Écarter ou rapprocher : permet de régler la stabilité et la hauteur de visée indirectement

 

Les tireurs ayant de gros problèmes de stabilité devraient revoir en priorité le positionnement de leurs pieds pour remettre leur hanche dans l’axe de la cible.

 

Répartition du poids :

La répartition du poids idéal sur les pieds est atteinte lorsque le poids est réparti uniformément sur les orteils et le talon.
Entre les pieds une répartition 60% – 40% est à privilégier.
Il y aura toujours plus de poids sur la jambe gauche supportant le coude et la carabine.

 

 

Exercices d’application :

Pour finir je vous propose différents exercices pour travailler le placement de vos pieds :

  • Tirer sans chaussure et se concentrer sur les sensations avec le sol.
  • Tracer au sol l’axe de cible et placer ces pieds à l’aide du repère.
  • Sentir la répartition du poids sur les pieds et se concentrer dessus, avant chaque tir.

 

 

 

, , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *